Épisode #129

Un amuseur, c'est bon en affaires ?

Entre le début des années 90 et la fin des années 2010, Ariel Wizman a démontré qu’être soi-même pouvait être un métier. Sa signature, un mélange de désinvolture intello, de culture et de goût pour la fête, l’a propulsé comme personnage à part dans l’audiovisuel français.
Pourtant, en 2020, il raccroche le micro et se lance dans le commerce, en lançant en France la franchise chinoise Miniso.
Que raconte ce virage business ? Y a t-il un moment où être soi ne suffit plus à faire vendre ? Les médias sont-ils out et les entrepreneurs au top de la vague ? Comment le rapport à l’argent change t-il quand on n’est plus le salarié, mais le patron ? Et puis l’argent, quand on en a, on en fait quoi ?
Merci à Ariel Wizman pour sa participation.

PLUS D'ÉPISODES

THUNE PODCAST EPISODE 86

Nina et son invisible dette familiale

L'héritage immatériel, ça compte...
Épisode #102
THUNE PODCAST EPISODE 77

Les pièges d’un métier-passion : journaliste (2/2)

La presse, "ça eut payé"
Épisode #93
THUNE PODCAST EPISODE 69

Gros salaire contre santé mentale : bienvenue dans la pub !

La pub, ça ne vend pas que du rêve
Épisode #86
THUNE PODCAST EPISODE 57

Le « Jérôme Kerviel » de la Caisse d’épargne

Au coeur d'un crack boursier
Épisode #73
THUNE PODCAST EPISODE 10

La prostituée et ses tarifs bien ajustés (2/2)

Peut-on vendre son corps ?
Épisode #10 (2/2)
THUNE PODCAST EPISODE 54

Jean-Baptiste Kempf, le start-uper qui n’aimait pas l’argent

Le start-uper qui n'aimait pas l'argent
Épisode #70
THUNE PODCAST EPISODE 86

Nina et son invisible dette familiale

L'héritage immatériel, ça compte...
Épisode #102